Sexe et somnambulisme, comment ça marche ?

On ne le croirait pas comme ça, mais la sexomnie est en fait un véritable trouble du sommeil. Parce qu’on n’en sait pas grand-chose, le sujet reste tabou et on ne sait pas exactement quoi en penser. On va tenter de mettre les points sur les i, en faisant le point sur la sexomnie.

somnambule

La sexomnie, c’est quoi ?

En fait, c’est un trouble du sommeil, une forme méconnue du somnambulisme. La plupart du temps, ce sont les hommes qui sont touchés. C’est le genre de somnambulisme durant lequel le désir sexuel se fait intense.

Comment ça se présente ?

Si vous voulez savoir si vous avez affaire à un sexomniaque ou à quelqu’un qui essaie de faire passer du foin pour des épinards, il vous suffit de voir si la personne gémit, se masturbe, ou même s’il a un orgasme.

Parfois même, le sexomniaque aura sa main dans votre culotte sans s’en rendre compte.

Le lendemain matin, la personne qui souffre de cette forme de somnambulisme ne va se rappeler de rien. L’amnésie est totale, et vous allez l’étonner si vous lui dites qu’elle s’est livrée à une séance de touche-pipi durant la nuit.

Comment reconnaitre un sexomniaque ?

Contrairement à ce qu’on pense, le sexomniaque n’est pas toujours somnambule. Pour lui, une partie du cerveau est en train de parcourir le monde des rêves, tandis que l’autre reste éveillé. N’allez pas dire que c’est de la perversion !

En général, les sexomniaques ont une vie sexuelle épanouie et n’ont pas à se plaindre ! Pour les reconnaitre, vous allez devoir constater si leur comportement sexuel pendant cette phase de somnambulisme est différent de celui qu’ils ont quand ils sont conscients. Le point qui ne trompe pas : ils n’auront aucun souvenir de ce qu’ils ont fait la nuit !